1632

Par Eric Flint

Une transposition historique et le début d’une uchronie: Irruption du XXe siècle dans la guerre de Trente ans.

Dans une expérience artistique avec l’espace-temps, des extraterrestres insouciants, les Assitis, ont permuté une sphère de 6 miles de diamètre englobant la ville de Grantville en Virginie occidentale à la fin du 20e siècle avec une autre de même volume située en Thuringie, région sise au cœur du Saint Empire Romain Germanique en 1632, près de 400 ans plus tôt.

Les habitants de Grantville vont se retrouver immédiatement confrontés à des exactions commises par des bandes de mercenaires qui pillent, violent et tuent les habitants de la région. Grantville s’est construite autour d’une mine et les mineurs constituent le gros de la population. Ces mineurs regroupés dans leur syndicat, l’United Mine Workers of America, ont à leur tête Mike Stearns qui va montrer son leadership et sauver la vie d’une demoiselle en détresse, Rebecca Abrabanel et celle de son père, Balthazar,  diplomate et espion juif expérimenté.

Rapidement, Grantville élit un comité de salut public chargé de l’organisation des affaires courantes et surtout de la défense de la nouvelle république. Les armes et les véhicules sont en quantité restreinte, ainsi que les ressources en énergie et la nourriture. Il faut profiter d’un délai de grâce pour se doter d’un embryon d’industrie du XIXe siècle.

Pendant ce temps, le roi de Suède, Gustav II Adolf, et son principal conseiller, Axel Oxenstierna, envoient aux nouvelles une petite troupe dirigée par un Écossais, Alexander Mackay. Il tissera les premières alliances avec les dirigeants de Grantville.

Les armées de mercenaires de Tilly, souvent enrôlés de force, ravagent la région et menacent la nouvelle nation, qui ne se laisse pas faire, et qui malgré son infériorité numérique, inflige au Condottiere ses premières défaites. Cela a un écho sur tout le continent jusqu’à la cour de France, où Richelieu tente de tuer dans l’œuf la nouvelle démocratie. En même temps, la façon laïque d’aborder la population autour de Grantville, qu’elle soit catholique, calviniste ou luthérienne, la richesse matérielle et la qualité des produits de Grantville et la science qu’il y a derrière, ont un puissant attrait pour cette population allemande, qui forme très vite une majorité.

Ainsi démarre une nouvelle histoire en parallèle avec la nôtre… et une nouvelle série de livres développant cette uchronie, avec le même auteur associé parfois à d’autres, comme David Weber.

Baen Books

Joseph Aussedat
21 juillet 2016

Publicités